Un jour, tu paieras – Pétronille Rostagnat

Mon avis :

L’intrigue est entraînante et Pauline Carel nous offre des arguments non négligeables pour que tout soit parfait mais….. Je n’ai pas adhéré à 100%

Il m’a manqué ce petit piment qui fait que la tension s’installe et monte jusqu’à son paroxysme. Les chapitres sont courts et défilent à une vitesse folle, le récit se tient bien. Les différentes intrigues se révèlent au fur et à mesure et s’empilent magnifiquement bien.

L’acadéNîmes – 14/15 février 2020

Pétronille maîtrise très bien la sauce du Polar mais il a manqué d’un petit grain de sel pour que toute la mayonnaise prenne.

J’espère retrouver très vite Pauline Carel dans un nouveau polar parce qu’elle est forte intéressante et je suis curieuse de voir comment elle peut évoluer. J’attends avec impatience le prochain.

Biographie :

Étudiante en école de commerce, Pétronille se lance dans une carrière de responsable marketing pour différents groupes français pendant une dizaine d’années. Expatriée à Shanghai, puis à Dubaï, Pétronille décide de prendre la plume, désireuse de se réaliser dans un projet plus personnel qui puisse la suivre partout. Grande lectrice de polars, c’est tout naturellement qu’elle se lance dans l’écriture d’un roman policier. En 2015, son héroïne Alexane Laroche, commandant à la brigade criminelle au 36 quai des Orfèvres, voit le jour. Pétronille auto-publie ce premier roman, intitulé La Fée noire, sur le site Chapitre.com, avant d’être contactée par ces derniers, qui lui proposent de l’éditer avec leur maison Incartade(s) éditions. En juin 2016, la Fée noire sort en librairie, puis est repris en janvier 2017 dans le catalogue France Loisirs. Plus de 10 000 exemplaires de son premier livre seront vendus. Son second roman, Ton dernier souffle, est sorti en mars 2017. On y retrouve son héroïne dans une enquête plus sombre se déroulant dans les parcs publics de la capitale.

Aujourd’hui, mère de trois enfants et vivant à Lyon, Pétronille se consacre entièrement à l’écriture de romans policiers. Son troisième ouvrage, On a tous une bonne raison de tuer, est paru en juin 2018 en avant-première chez France Loisirs, et a conquis plus de 30 000 lecteurs.

Son héroïne, Alexane, commandant à la brigade criminelle de Paris, a vu le jour en 2015, dans La Fée noire. Femme d’une quarantaine d’années qui essaye de jongler entre sa vie de flic, d’épouse et de mère, Alexane dirige un groupe au sein de la brigade criminelle, au 36 quai des Orfèvres, composé de cinq hommes que l’on retrouve à chaque enquête. Son mentor, David Menestrel, est le patron de la Crim’. Alexane est une femme de caractère, respectée par ses hommes, qui sait se battre pour eux. Elle est mariée à un avocat pénaliste, Charles, avec qui elle a eu deux enfants, Arthur et Raphaël, âgés de treize et quinze ans.
Le retour des lecteurs montre un intérêt certain pour ce personnage féminin. Cette dernière n’est pas parfaite, commet des erreurs et connaît des périodes de doutes, ce qui la rend d’autant plus attachante. Dans les trois premiers romans, les lecteurs retrouvent Alexane et suivent autant le cours de ses enquêtes, que sa vie personnelle mouvementée.

Son site officiel : http://www.petronille-rostagnat.com

  • Édition Marabout
  • Parution : 29/01/2020
  • 288 pages
  • ISBN-10 250113849X

La cave aux poupées – Magali Collet

La cave aux poupées de Magali Collet

Biographie de l’auteur

Née en 1972 à Colombes, Magali Collet est une passionnée des mots. Elle écrit des poèmes, des nouvelles et des chroniques depuis de nombreuses années. Sa sensibilité à la cause des femmes, celles qui souffrent de ne pouvoir échapper à leur condition, apparaît en filigrane dans tous ses textes. Avec son premier roman, La Cave aux poupées, elle plonge ses lecteurs dans les fosses ténébreuses des âmes, pleines de violences, d’angoisses, mais aussi d’un profond désir de rédemption.


Résumé :

Manon n’est pas une fille comme les autres, ça, elle le sait depuis son plus jeune âge. En effet, une fille normale ne passe pas ses journées à regarder la vraie vie à la télé. Une fille normale ne compte pas les jours qui la séparent de la prochaine raclée monumentale… Mais, par-dessus tout, une fille normale n’aide pas son père à garder une adolescente prisonnière dans la cave de la maison.

Mon avis:

Magali Collet nous signe là un huit-clos domestique d’une efficacité particulièrement intelligente. Pas besoin d’avoir des scènes de violences à chaque page ou des rebondissements invraisemblables.

Une histoire simple qui fait froid dans le dos et qui pourrait tout à fait être dans les faits divers du journal demain matin.

Les personnages sont travaillés, profonds, détestables ou attachants à souhait. Nos sentiments s’entremêlent et l’on se pose des questions sur la psychologie des personnages. Le style littéraire est parfait et aide à la noirceur… Paragraphes courts et immersifs qui donnent un rythme infernal, une écriture fluide qui permet aux mots d’avoir chacun leur force. Durs mais dans la réalité de la déshumanisation et la manipulation machiavélique qu’un seul être peut exercer.

Encore une fois, Taurnada édite là, un bon thriller psychologique et Magali Collet est une auteure à suivre.

  • Éditeur : Taurnada
  • Collection : Le tourbillon des mots
  • Sortie : 19 mars 2020

Mars au féminin

Cette année, j’ai décidé de suivre le challenge #Marsaufeminin de Florence ( Floandbooks) sur Instagram parce que la fête des droits de la Femme ce n’est pas que le 8 Mars mais toute l’année…

Ok difficile de lire que des auteurs femmes toute l’année donc y consacrer le mois de Mars est une merveilleuse idée et je vais la suivre avec grand plaisir 😃😃😃

Ma pile à lire pour ce mois de Mars avec peut-être un ou deux ajouts 😉😃

J’ai donc trouvé dans ma magnifique bibliothèque quelques livres d’auteurEs qui me font extrêmement envie.
  • Un jour, tu paieras – Pétronille Rostagnat
  • Les cicatrices – Claire Favan (sortie prévue le 4/03)
  • Lumière Noire – Lisa Gardner
  • Zombi – Joyce Carol Oates
  • Valet de pique – Joyce Carol Oates
  • Délicieuses pourritures – Joyce Carol Oates

Voilà une belle pile pour un beau mois de Mars avec peut-être un ou deux joker car je dois finir « Le manteau de neige » de Nicolas Leclerc qui pour l’instant est très bien mais ça c’est un autre sujet.

Allez je vous laisse et je vous dis à plus.

Bon challenge à tous #marsaufeminin et si vous ne le faites pas je vous souhaite quand même de bonnes lectures. 📚📚😉😘

Coupable ? – Laurent Loison

Scottsdale, Arizona. A la suite d’un cambriolage qui a tourné au drame, le mari de Julia a succombé à ses blessures. Tandis que le meurtrier est rapidement appréhendé et incarcéré, la famille tente en vain de se remettre de cette perte. Désespérée, Julia est prête à tout pour voir le meurtrier de son mari condamné à mort… Le combat s’engage alors entre l’avocate commis d’office Kenza Longford et cette veuve déterminée à obtenir justice. Dans cette lutte, la jeune avocate devra faire face à ses propres démons.

En librairie le 6 février 2020

278 pages – Prix : 18 €
ISBN : 978-2-88944-134-1

Coupable ?


Ce que j’en ai pensé :

Nous suivons ces deux histoires tout au long du roman, mais quel peut bien être le lien entre elles?

Question à laquelle j’ai vite répondu en tournant frénétiquement les pages…

Les thèmes évoqués par l’auteur sont passionnants et nous apprennent énormément, surtout sur le côté judiciaire Américain, tellement différent de la justice Française déjà par le fait que la peine de mort existe encore dans certains États.

La loi était simple: après un coup de semonce, un tir droit au but exonérait de toutes représailles judiciaires ceux qui aurait fait feu.

Laurent a su m’emporter,me faire ressentir des sentiments contradictoires, peut-on ressentir de l’empathie pour un tueur ?

Entre rebondissements, révélations, explications judiciaires et retournements, j’ai été plutôt agréablement bluffée par l’évolution et la qualité d’écriture de Laurent Loison.

Je conseille vivement la lecture de Coupable ? Et je dis bravo à Laurent Loison pour cet opus passionnant.

#thrillerjudiciaire

#Laurentloison

Pourquoi un nouveau blog ?

Un nouveau blog, tout beau et tout neuf pour Black Trip’, juste parce qu’il avait besoin d’un nouveau souffle tout comme moi.

En ayant appris cette maladie handicapante, j’ai voulu me replonger à fond dans ce qui me fait du bien : la lecture et le partage.

Alors j’espère que vous serez nombreux/ses à bien vouloir suivre mes nouvelles aventures.

Je vous embrasse et vous dis à bientôt !

Gaëlle